Une nouvelles espèce d’éléphant découverte en France

L’éléphant du web revient pour un nouvel article sur un gros titre, à la une de la dépêche du midi début avril. Les ossements d’une nouvelle espèce d’éléphant ont été découvert il y a peu en France.

Début avril, à la une des journaux français on parlais de l’ancêtre de l’éléphant…. Et du mammouth ! En effet, comme nous pouvons le croire, le mammouth n’est pas le plus vieil animal de ce genre d’espèce.

L’ancêtre du mammouth et des éléphants : le Gomphotherium

En Haute Garonne, à l’Isle-en-Odon, des ossements de Gomphotherium ont été trouvés, du jamais vu en France ! Pour trouver ce spécimen il faudrait retourner 13 millions d’années en arrière, un sacré bond dans le temps. Cependant, des analyses sont toujours en cours pour confirmer qu’il s’agit bien de cette espèce, une découverte qui chamboulerait la recherche archéologique !

Le Gomphotherium : des points communs avec le pachyderme d’aujourd’hui

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Gomphotherium, il ressemble à un mammouth ou à un éléphant et à la particularité de posséder 4 défenses et une petite trompe. C’est une espèce assez imposante puisque l’animal retrouvé en France devait mesurer 3 mètres au garrot. Le crâne retrouvé était encore attaché à sa mandibule et ses défenses, le tout mesurait à peu près 1,60m de longueur, impressionnant non ?

Le clonage de mammouth, une solution envisagée par la science

C’est le pari fou lancé par certains scientifiques. Comme dans Jurassic Park, ils souhaiteraient recréer l’espèce de mammouth disparue il y a bien des milliers d’années.

Mais comment faire renaître de ses cendres une espèce éteinte il y a bien longtemps ? C’est une question que beaucoup se posent. L’humain a réussi à récolter, à ce jour, 90% de l’ADN de l’espèce, la piste du clonage serait envisagée. D’un autre côté, quelques scientifiques seraient tentés de faire muter les gènes de pachyderme, procédé que l’on nomme la mutagénèse.

Une tentative pour repeupler la terre de pachyderme ?

À terme, le but principal serait de sauver l’éléphant menacé de disparition pour de multiples raisons : la disparition de son habitat, le braconnage, ect. Intégrer cette nouvelle espèce de mammouth pourrait permettre à termes de limiter le réchauffement climatique en les intégrant à la toundra en Sibérie par exemple. Là-bas, ils pourraient empêcher la fonte et ainsi préserver la terre de la libration d’une quantité phénoménale de gaz à effets de serre.

Des avancées scientifiques ambitieuses qui pourraient faire peur à certains. Scénario-catastrophe issu d’un film de science-fiction ou bien la clé pour sauver les éléphants ? Seul le temps nous le dira !

Découvrez aussi d’autres articles à propos de la reproduction de l’éléphant ou encore sur l’actualité récente portant sur l’autorisation d’importation des trophées de chasses aux États-Unis.

L’éléphant du Web

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews