L’éléphant du web | L’éléphant des machines de l’île part en vacances pour 3 mois !

C’était LA nouvelle de la semaine sur l’actualité nantaise. Notre pachyderme préféré partira en révision pour 3 mois à compter du 6 novembre. L’éléphant du web vous explique tout dans cet article !

Je pense que l’on peut tous reconnaître qu’il va nous manquer, ne plus le voir déambuler va faire un pincement au coeur aux petits et aux grands. Crée en 2007 par les machines de l’Ile, il a parcouru plus de 20 000 km pour 23 000 voyages!

L'éléphant du web et le Grand éléphant nantes
Notre éléphant va faire peau neuve, puisqu’il va être réparé, bichonné et sera doté d’un nouveau moteur hybride moins bruyant rejetant 20 fois moins de particules fines que l’ancien. Même lui se met à l’hybride, quel écolo !

L’éléphant : le coût des réparations

Ces réparations vont coûter 777 000 euros. Face à l’importance de l’éléphant sur l’attractivité de la ville de Nantes, cette opération ne sera pas financée par le budget de la culture. C’est la direction du développement économique qui le financera. Ces frais étaient nécessaires puisque rappelons-le, les éléments mécaniques de la machine, après 10 ans ont besoin d’être entretenu. Ce pachyderme avait coûté 2,5 millions d’euros en 2007. Ainsi, il est normal qu’après une décennie, celui-ci engendre des coûts d’entretien, pour le bonheur des nantais !

L'éléphant-du-web-Long-ma-cheval-dragon

Le retour de Long-Ma, le cheval dragon

Pour le remplacer, c’est Long-Ma le cheval Dragon, qui revient tout droit de son dernier voyage au Canada. Les visiteurs pourront le voir endormi sous les nefs où il gardera la place de son ami le Grand Éléphant jusqu’à son retour. Ce sera ensuite à Long-Ma de se refaire une beauté dans les ateliers des machines de l’île. Ensuite, ça sera direction la Chine pour lui, où il sera intégré à un projet urbain.

Je sais pas pour vous mais pour ma part, j’ai hâte de le revoir foulé le sol nantais après ses réparations. L’éléphant du web vous donne rendez-vous le 9 février 2018 sous les nefs !

 

L’éléphant du web

Crédit photo : David Jourand 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.