L’ONFCS saisie et détruit près de 600Kg d’ivoire à Antibes

En cette semaine de fin mai, l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONFCS alias la police de l’environnement) à saisie et détruit environ 600 kg d’ivoire à Antibes, près de Nice. Cette intervention, en collaboration avec le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) a permis d’éviter que ces multiples objets se retrouvent sur le marché. L’éléphant du web vous explique plus en détails le déroulement de cette opération et ses enjeux.

De multiples objets saisies par la police de l’environnement

saisie-ivoire-antibes

Les enquêteurs ont retrouvé des bijoux, des statuts, des lampes, de couteaux mais aussi des pattes et oreilles de pachydermes. Des défenses ont aussi été retrouvées mise en vente au prix de 220 000 euros. L’ensemble de ces objets, devenus de simples décorations ont été exposé symboliquement dans l’une des salles de réception du palais préfectoral avant d’être concassé. L’objectif : sensibiliser le public à l’arrêt de l’utilisation de l’ivoire… et préserver ainsi l’éléphant d’Afrique.

L’ivoire, plébiscité par l’humain, vital pour l’éléphant

Cette intervention avait pour but d’éviter la mise sur le marché de ces objets. Comme vous devez peut être le savoir, le commerce d’ivoire est interdit sur le sol français depuis 2016. Cependant, la possession d’objet en ivoire ne l’est pas et reste donc légale… De manière générale, un kilo d’ivoire vaut environ 1 500 euros, on peut facilement chiffré à 900 000 euros la saisie effectuée par la police de l’environnement. Dans ces 600 kilos, 15% sont des dons de particuliers possible grâce à la campagne #JeDonneMonIvoire ayant reçu ces objets principalement par des héritages.

Au fond quelle est la valeur de l’ivoire mise à part celle que le marché noir impose ? Rappelez-vous toujours que l’ivoire n’aura jamais autant de valeur pour tout être sur terre que pour les éléphants. Au-delà de la valeur financière, c’est une question d’extinction d’espèce qui est clairement posée en ce moment.

La préservation de l’éléphant, un réel enjeu pour la planète

Preservation-elephant-du-web

En effet, chaque année 20 000 éléphants sont tués en Afrique, les scientifiques ont observé qu’un tiers de la population des pachydermes s’est éteinte entre 2007 et 2014. Un constat plus qu’alarmant, imposant aux autorités de mettre en place une véritable solution pérenne dans la préservation de cette espèce si noble et sage.

De plus, les États-Unis ont récemment autorisé l’importation des trophées de chasse, décision qui va forcément influencé négativement le braconnage et ainsi engendré la mort de centaines, milliers d’autres éléphants.

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews