L’Éléphant du web | L’origine du Grand Éléphant des machines de l’île

L’éléphant du web se devait de s’attaquer à l’explication des origines du Grand Éléphant de Nantes des Machines de L’île. Alors je vous explique tout en détails !

Beaucoup de personnes aiment voir l’éléphant déambuler sous les nefs, s’extasier devant l’univers des machines de l’île, sans pour autant savoir d’où l’éléphant tire ses origines.

L’Éléphant du web : La création du Grand éléphant de Nantes

Sorti des ateliers de la compagnie « La Machine » le 1er Juillet 2007, le projet du Grand Éléphant s’inscrit dans le cadre du renouvellement urbain de l’île de Nantes. Le Parc des Chantiers, esplanade sur laquelle l’éléphant déambule chaque jour, fut le site des anciens chantiers navales, un lieu industrialisé théâtre des anciennes activités portuaires de la ville. L’arrivée des machines de l’île a été une partie essentielle du projet de réaménagement du site. C’est ce qui a permis de donner un second souffle a ce lieu chargé d’histoire et symbole du passé et de l’avenir de la ville.

Le projet des machines de l’île

Le projet des machines de l’île comprenait au départ le Grand éléphant, le carrousel des mondes marins, une

branche prototype de l’Arbre au hérons et un manège pour enfant (le manège d’Andréa). Au fur et à mesure des années, le nombre de machine augmente pour accueillir l’araignée, les poissons volants du carrousel des Mondes Marins, la fourmi géante et la chenille arpenteuse.

L'éléphant du web et le carrousel des mondes marins

l'éléphant du web et l'arbre au hérons

Désormais les machines de l’île planchent sur la construction de l’arbre au héron prévue d’ici 2020 – 2021, un jardin dans un arbre de 45 mètres de haut prévu dans l’ancienne carrière Miséry, encore un lieu chargé d’histoire, c’est ça l ‘ADN des machines de l’île !

De quoi est fait l’éléphant ?

Du haut de ses 12 mètres et fort de ses 48 tonnes, Le Grand Éléphant est composé d’un squelette métallique, de bois, d’acier et recouvert d’une peau en tulipier de Virginie. Il se déplace grâce à ses articulations mécaniques hydrauliques irriguées par 2000 L d’huiles et propulsé par son moteur de 450 chevaux.

Comme vous avez pu le voir dans mon précédent article, celui-ci va nous quitter pour 3 mois pour nous revenir avec un nouveau moteur hybride !

Concernant sa capacité d’accueil, il avait été prévu qu’à la base l’éléphant devait transporter seulement 35 passagers pour 30 minutes de balade. Sa capacité a été revue à la hausse pour atteindre 50 places puis 52 au bout d’un an, pour une balade de 45mn sur 250 mètres. À la base le projet prévoyait une balade plus longue mais à cause de sa lenteur (il parcourt entre 1 et 2 km par heure) celle-ci a été réduite à ce que l’on connaît aujourd’hui. Celui-ci est mené par un machiniste et effectue entre 3 à 12 voyages par jour. Pour accéder au pachyderme rien de plus simple, une passerelle aérienne a été construite pour faciliter l’accès des visiteurs.

Le parcours de l’éléphant

L’éléphant part des Nefs ou ils accueillent ses passagers, pour ensuite se promener sur l’esplanade des Traceurs-de-Coques. Ne soyez pas étonné si, en vous promenant près de lui, vous entendez ses barrissements et recevez des jets d’eau, il sait être joueur avec ses visiteurs !

Différentes inspirations pour créer Le Grand Éléphant

L'éléphant du web et la machine à vapeur Jules verne
La machine à vapeur – Jules Verne

L’éléphant du web se devait de vous expliquer les inspirations qui ont mener à la création de ce projet. Tout d’abord les lieux, un mélange de style industriel et moderne, riche en histoire, devenu aujourd’hui un lieu incontournable de promenade et de loisir à Nantes.

Quant au Grand Éléphant, il tire ses origines des univers crées par Jules Verne et Léonard de Vinci. En effet, il a été imaginé suite au roman de Jules Verne « la maison à vapeur » (cf. image à droite), il s’agit de l’histoire d’un éléphant qui tire deux wagons sans l’aide de voies ferrées pour faire voyager ses passagers en Inde du nord. Quant à son système de mécanisation, il provient des machines imaginées par Léonard de Vinci, ingénieux non ?

 

L’Éléphant du web vous raconte les origines de l’éléphant

N’avez-vous pas déjà vu une réplique de notre Grand Éléphant ? Pour ceux qui connaissent cette célèbre compagnie de spectacle de rue, je vais vous donner un indice. Ses lilliputiens et écureuils se démènent pour faire de la ville qui les accueillent un nouveau monde intégré dans une histoire grandeur nature…. Vous l’avez trouvé ? Je parle bien sûr de Royal Deluxe ! Beaucoup de personnes confondent Royal Deluxe et les Machines de l’île, alors qu’ils n’ont pas beaucoup de choses en commun à part la taille imposante de leur création et François Delarozière.

À la base, Royal Deluxe avais créé un éléphant non mécanisé, articulé se déplaçant grâce aux lilliputiens. Il s’est d’ailleurs promené dans les rues de Nantes en 2005 pour accompagner la petit géante à retrouver son oncle le scaphandrier.

Par la suite François Delarozière à eu l’idée de créer une réplique entièrement mécanisée de cet éléphant contrairement à celui crée par Royal Deluxe. On pourrait croire qu’ils se ressemblent mais si vous y regardé à deux fois, vous verrez qu’il y a des différences physiques !

Les papas de l’éléphant

Si je vous parle de François Delarozière et de Pierre Orefice, ça vous dira quelques choses ?

Delaroziere-Orefice-éléphant-du-webFrançois Delarozière, directeur artistique de la compagnie de théâtre « La machine » et Pierre Oréfice, président des associations Manaüs, ils ont décidé de co-créer ensemble le projet des Machines de l’île. Destiné à développer l’attractivité de la ville de Nantes, ce projet a su démontrer sa portée touristique et rendre plus attractive la ville de Nantes.

Avant d’en arriver là, Delarozière a été le créateur de certaines machines de la compagnie Royal Deluxe. D’ailleurs dans le prochain article je vous en parlerais plus ! 😉

En attendant pour retrouver mon précédent article, c’est en cliquant ici.

L’éléphant du web

 

Crédits photo : Patrick Janicek

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 1 reviews
by Anonymous on Blank Business Name

J'adore tellement ce pachyderme !